الجليس التربوي

مرحبا بك عزيزي الزائر في منتديات الجليس التربوي
لكي تكون لك الصلاحيات في المساهمة و تحميل المواضيع والردود عليها
يشرفنا أن ندعوك لتسجيل نفسك كعضو مميز في المنتدى
نحن ننتظر أولى مساهماتك بعد التسجيل ـ




 
الرئيسيةاليوميةس .و .جبحـثالمجموعاتالتسجيلدخولأهلا وسهلا
الحمد لله الذي علم بالقلم علم الإنسان مالم يعلم وصلى الله على نبينا الأكرم ، وعلى آله وصحبه وسلم مرحبا بكم زوارنا الأفاضل في منتدى الجليس التربوي منتدى التربية والتعليم والفكر و الثقافة المساهمات في المنتدى لا تعبر إلا عن أراء أصحابها لأعضائنا الافاضل واجب الإبلاغ عن المساهمات المخالفة والروابط التي انتهت صلاحيتها تعتذر الإدارة عن أي إشهار غير لائق لأنها لا تملك حقوق حجبها أو حذفها شرحٌ بالفيديو لطريقة التسجيل في منتدى الجليس التربوي

شاطر | 
 

  Thomas Edison

استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي اذهب الى الأسفل 
كاتب الموضوعرسالة
katib
عضو مميز


عدد المساهمات عدد المساهمات : 104
تاريخ التسجيل تاريخ التسجيل : 11/10/2010

مُساهمةموضوع: Thomas Edison   الأحد 7 نوفمبر 2010 - 11:02

Le 22 octobre 1879, un bricoleur de génie invente l'éclairage électrique.

Après d'innombrables essais qui témoignent d'une rare détermination, l'Américain Thomas Edison réussit à produire un éclairage durable en faisant passer du courant à travers un filament de carbone, dans une ampoule sous vide.

Cette première lampe à incandescence dure pendant quarante heures. Elle soulève les États-Unis d'enthousiasme et va révolutionner les sociétés humaines.

C'en est fini de l'éclairage au gaz ou au pétrole, odorant et dangereux, qui avait remplacé un siècle plus tôt les chandelles de suif et les cierges de cire, eux-mêmes apparus au Moyen Âge en substitution aux lampes à huile de l'Antiquité.


Un bricoleur de génie

Né à Milan (Ohio) 32 ans plus tôt, le 11 février 1847, Thomas Alva Edison ne s'attarde que trois mois sur les bancs de l'école pour cause d'instabilité ! Sa mère, Nancy, ancienne institutrice, lui donne les bases de l'instruction. Lui-même n'a de cesse d'étudier les sciences et de tenter les expériences les plus farfelues.

À douze ans, la compagnie ferroviaire Grand Trunk l'embauche pour vendre des friandises dans les trains et l'autorise à installer son laboratoire dans le wagon à bagages. Mais, par accident, il y met le feu, ce qui lui vaut de perdre son premier gagne-pain...

Là-dessus, il achète une presse d'occasion et imprime son propre journal dans un vieux wagon. Puis il s'intéresse au télégraphe qui suit les voies de chemin de fer et devient à 15 ans télégraphiste à la Western Union Telegraph Co, sans cesser d'inventer, y compris une machine à voter. Tout son salaire passe dans l'achat d'ouvrages techniques.

En 1869, Thomas Edison vend son premier brevet et reçoit 40.000 dollars de la Western Union pour perfectionner une machine à transmettre les cours de la Bourse. C'est la fin de la «galère».

Un chercheur déterminé

L'inventeur en herbe ouvre à 23 ans sa première usine à Newark (New Jersey), dédiée au matériel télégraphique. Véritable bourreau de travail, il a coutume de rappeler à ses collaborateurs : «Le génie, c'est 1% d'inspiration et 99% de transpiration». Il trouve toutefois le temps de se marier avec une employée, Mary Stilwell.



En 1876, l'Écossais Graham Bell invente le téléphone, condamnant à terme le télégraphe. Qu'importe. Toujours plein d'idées, Thomas Edison monte un laboratoire de recherche à Menlo Park (New Jersey).




reveté le 19 février 1878, cet appareil, qu'il appelle avec tendresse son «baby», lui apporte un début de célébrité (huit mois plus tôt, notons-le, le Français Charles Cros, poète maudit et inventeur à ses heures, a déposé un brevet pour un appareil similaire).

L'habile Américain atteint les sommets de la gloire l'année suivante avec l'invention de l'ampoule électrique (il devance semble-t-il de peu un Anglais du nom de Joseph Wilson Swan). En homme d'affaires avisé, il ne s'en tient pas là et installe à New York un générateur de courant pour alimenter les ampoules qu'il vend à la municipalité.

Les temps modernes

Fort de ses succès, Thomas Edison déménage une nouvelle fois en 1885. Il fait bâtir à West Orange (New Jersey) un nouveau complexe de recherche dix fois plus grand que le précédent, avec pas moins de cinq mille employés et chercheurs.

Dans son sillage, une myriade d'inventeurs et d'entrepreneurs révèlent leurs talents en Europe et en Amérique. La compétition est rude entre tous ces génies qui travaillent peu ou prou les mêmes projets. Edison lui-même reçoit et travaille à West Orange avec d'éminents inventeurs, tel Eastman, fondateur de Kodak, ou Henry Ford.

On assiste dans les années 1880 à la naissance de très nombreuses entreprises autour des applications de l'électricité (comme un siècle plus tard dans la micro-informatique, à la suite de Steve Jobs et Apple !).

Edison lui-même industrialise ses inventions dans ses propres entreprises. Celles-ci sont regroupées dès 1892 en une seule du nom de General Electric (GE), dont le capital ne tarde pas à lui échapper. Elle figure encore aujourd'hui parmi les principales multinationales et fabrique des moteurs d'avion aussi bien que des logiciels ou de petits équipements électroniques.


Thomas Edison est victime de quelques erreurs d'appréciation : il vend ses brevets sur les ondes hertziennes à l'Italien Guglielmo Marconi, un autodidacte comme lui qui, grâce à cela, invente la radio ; ami de l'industriel Henry Ford, il projette de développer avec lui des voitures électriques mais le moteur à explosion aura le dessus...

L'inventeur connaît encore d'autres déconvenues. Ainsi voit-il son phonographe à cylindre détrôné par le disque. Mais, indestructible, il se relève à chaque fois, ne cessant de concevoir de nouveaux produits, jusqu'à cumuler un total de 1093 brevets !

Last but not least, il brevète en 1891 un appareil individuel à reproduire les images animées, le kinétoscope, associé à des films perforés au format de 35 mm. Un peu plus tard, il réalise les premiers films dans un studio construit à West Orange, le Black Maria. Une première démonstration publique a lieu à New York le 14 février 1894. Le kinétoscope passe à la trappe après la présentation, quelques mois plus tard, à Paris, du cinématographe des frères Lumière. Mais les films perforés de 35 mm s'imposeront à l'industrie du cinéma. Quant au Black Maria, premier studio de cinéma au monde, il sera abandonné en 1901.

Le prestigieux inventeur meurt en pleine gloire le 18 octobre 1931 à West Orange. Trois jours plus tard, en signe d'hommage, les États-Unis se plongent dans l'obscurité pendant une minute !






الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
معاينة صفحة البيانات الشخصي للعضو
 
Thomas Edison
استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي الرجوع الى أعلى الصفحة 
صفحة 1 من اصل 1

صلاحيات هذا المنتدى:لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى
الجليس التربوي :: ۩۞۩ مجالس اللغات الأجنبية ۩۞۩ :: قسم اللغة الفرنسية-
انتقل الى: